"AGIR POUR MIEUX VIVRE A VAL DE REUIL"

Mobilisation générale pour sauver le collège Pierre Mendès France à Val-de-Reuil!

4 Octobre 2017, 10:58am

Publié par Ludovic ZANKER

Paris-Normandie

Il reste à peine deux mois avant que l'année 2017 se termine, la mobilisation se fait sentir de plus en plus grande au sein de la ville de Val-de-Reuil, mais aussi dans les différentes réunions avec les élus et les parents d'élèves.

 

Il est clair, je le redis avec la plus grande fermeté, on ne mettra pas en péril l'avenir de nos jeunes, par une décision purement politique, qui n'a rien à voir avec le cadre scolaire.

 

L'ancien président du département de l'Eure se défausse de toute responsabilité, il donne la marmite à son successeur, le nouveau président du département de l'Eure, monsieur Pascal Lehongre, qui lui campe sur ses positions, en maintenant la fermeture définitivement de l'établissement, le collège Pierre Mendès France.

 

Le pire dans cette histoire, monsieur Marc-Antoine Jamet, le maire de Val-de-Reuil, à maintes reprises à demander à le rencontrer, aucunes réponses en retour de sa part.

 

Je trouve que cela est injurieux à l'égard d'un élu de la république, monsieur Marc-Antoine Jamet demande à le rencontrer afin de trouver une conciliation à ce conflit qui perdure depuis 2 ans.

 

Il est important de le faire rappeler, le préfet de l'Eure, monsieur Thierry Coudert, l'inspecteur académie de l'Eure, mais aussi le rectorat de Normandie, sans compter les élus de bonne foi, ainsi la mobilisation des habitants de la plus jeune ville de France est contre la fermeture du collège Pierre Mendès France.

 

Je ne voudrais pas être insolent envers le président du département de l'Eure, monsieur Lehongre, mais s'il n'entend pas que tout le monde est contre cette fermeture, du moins ceux qui représentent l’État, soit il a un problème d'audition, alors cela peut encore se soigner, ou alors il est de mauvaise foi et il sait s'il fait marche arrière, il risque de se faire taper sur les doigts par le secrétaire d'Etat, monsieur Lecornu Sébastien.

 

Je lui suggère de prendre rendez-vous avec monsieur Marc-Antoine Jamet et son adjointe, madame Catherine Duvalet puis faire une table ronde afin d'avancer ensemble sur ce dossier et non de jouer en solitaire, comme le fait le président du département de l'Eure.

 

Pour ma part, j'ai contacté la chaîne de télévision BFMTV à la demande de monsieur Nabil Goult, conseiller municipal dans la majorité, je pilote également ce dossier avec le cabinet du ministère de l’Éducation nationale et monsieur Marc-Antoine Jamet.

 

Je ne baisserais pas les bras, je serais attentif à chaque décision prise sur ce dossier, je renouvelle mon soutien aux parents d'élèves, ainsi aux élus.