Emmanuel Macron, le ministre des finances sera en parti co-responsable de la déroute de la gauche pour les cantonales et régionales.

Publié le 12 Avril 2015

Emmanuel Macron, le ministre des finances sera en parti co-responsable de la déroute de la gauche pour les cantonales et régionales.

Souvenez-vous du 49.3, ce chiffre n'est pas anodin, bien au contraire il est désormais associé à la loi Macron qui est passé en force à l'Assemblée Nationale.

Cela prouve encore une fois que François Hollande dispose d'une majorité virtuelle de législateurs et qu'il peine à asseoir son autorité pour ramener ses troupes dans le droit chemin.

Emmanuel Macron est le ministre de l'injustice qui croit en sa réformette et ce n'est pas moi qui le dit mais des économistes de tout bord, je le précise.

Le ministre des Finances qui n'a jamais détenu de mandat électif s' est vu propulsé trop vite à une fonction de premier plan dans l'exécutif. Il suscite une forme de suspicion liée à son image négative d'ancien banquier et de millionnaire qui le disqualifie quand il s' agit d'incarner un visage authentique de la gauche.

M.Macron est une personnalité qui agace les professions libérales, avocats et les huissiers.

Beaucoup de députés que j'ai rencontré à gauche font montre d'hostilité envers ce jeune ministre qu'il juge idéologiquement illégitime. Ils ne comprennent pas l'itinéraire pris pour redresser économiquement la France mais mesure l'injustice pour certaines professions qui seront financièrement ébranlées.

Certains économistes allemands ou danois disent que ce se qui se passe à Bercy est assez inquiétant. Monsieur Macron devrait se pencher sur les vrais problèmes des petites entreprises et sur le pouvoir d'achat et le maintien de la classe ouvrière plutôt que de lancer une pseudo loi de relance de la croissance qui bafoue la représentation nationale.

C'est inadmissible d'entendre le premier ministre Manuel Valls dire qu'il a un doute sur l'issue du vote de cette loi avouant ainsi qu'il a contribué à fissurer sa propre majorité. Avec Valls et Macron, Hollande vient de flinguer son quinquennat et ne peut compter que sur la montée du FN pour gagner 2017.

La France, notre pays est malade et les remèdes pratiquées sont néfastes. Je serais ravi que Macron en prenne conscience tout technocrate qu'il est.


Ludovic Zanker
Consultant Politique

Contact presse - Jamila Nader: presse@caei.eu

Rédigé par Ludovic ZANKER